Bannière

Etapes de l'Intégration

Récents à télécharger

Téléchargés souvent
Currency Converter
Amount:
From:
To:


L’intégration régionale n’est pas de la rhétorique politicienne

Le Chef de l’Etat, Monsieur Pierre KURUNZIZA a procédé,  vendredi le 25 mars 2016, à l’ouverture des travaux du Forum  de Haut Niveau sur l’état des lieux de l’intégration du Burundi au sein de la Communauté dans les enceintes d’INARUNYONGA Museum Hotel sis à Vyerwa dans la province de Ngozi.  Placé sous le thème central : « Appropriation des projets et programmes intégrateurs », ce forum avait l’objectif de permettre aux participants de mener une réflexion  sur les défis liés à la mise en œuvre des projets et programmes  de la Communauté Est Africaine, la mise en œuvre des Décisions et Directives du Sommet des Chefs d’Etat, et sur l’implication et l’engagement des uns et des autres  dans la mise en des projets et programmes de la Communauté Est Africaine.

 

Dans son discours à l’occasion, Monsieur Pierre NKURUNZIZA a indiqué que l’intégration régionale n’est pas de la rhétorique politicienne mais que c’est plutôt une réalité qui relève de la mondialisation. Cela est d’autant vrai, a-t-il martelé, que l’intégration régionale répond aux exigences d’une économie de plus en plus globale et ouverte dans un environnement sûr et stable.

Du moment que l’environnement sûr et stable a des exigences aussi bien internes que régionales, le Président de la République a souligné qu’il ne suffit pas uniquement de promouvoir  la paix, la sécurité et la stabilité à l’intérieur de chaque Pays Partenaire de la Communauté Est Africaine mais qu’il importe que chacun de ses pays partenaires respecte les engagements régionaux en matière de paix et de sécurité et évite de s’immiscer dans les affaires internes d’un autre pays Partenaire sans mandat préalable de ladite Communauté.

Selon Monsieur Pierre NKURUNZIZA, l’intégration régionale demeure la stratégie clé qui permet aux Etats en général, et aux Etats africains en particulier, d’accélérer la transformation de leurs petites économies fragmentées, d’élargir leurs marchés, d’étendre l’espace économique continental et partant de cueillir les fruits des économies d’échelle, et d’assurer la prospérité et le bien-être des pays et des peuples respectifs.

Il a poursuivi son discours en indiquant qu’au cours de ces dernières années, la Communauté Est Africaine n’a pas cessé d’ouvrir des chantiers et d’initier des projets et programmes dans une logique de couverture de l’ensemble des thématiques prévues par le Traité relatif à sa création.

Il n’a pas non plus raté  l’occasion d’informer les participants que le constat de l’existence, aujourd’hui, d’un bon nombre de Directives et Décisions y relatives qui sont encours d’exécution ou qui sont encore pendantes indique clairement la non maîtrise du rythme d’expansion des projets et programmes de la Communauté Est Africaine.

C’est ainsi qu’il a lancé un vibrant appel aux participants au Forum de Haut Niveau sur l’intégration du Burundi au sein de la Communauté Est Africaine de s’assurer que ledit forum débouche sur la prise de conscience sur la nécessité d’identifier les voies et moyens de mettre en œuvre ces Directives et Décisions pour donner un impact plus déterminant aux projets et programmes de cette Communauté.

Il a terminé son discours en indiquant que l’intégration du Burundi au sein de la Communauté Est Africaine doit produire des résultats tangibles pour trouver sa légitimité et sa crédibilité auprès de la population burundaise dans toutes ses composantes.

Mis à jour (Lundi, 28 Mars 2016 12:30)

 
Choisissez votre Langue
Browse this website in:

titre.png

Featured Videos